NOUS SOUTENIR

LES LIGNES DIRECTRICES

SYNERGIE

Des relations harmonieuses avec les Comités et les Ligues qui intègrent leurs aspirations, leurs singularités pour construire une Fédération capable de catalyser les énergies, au service des projets et au service aux clubs.

Le contexte actuel ne doit pas masquer ce qui pourrait apparaître comme nos insuffisances ou nos erreurs stratégiques : une baisse de près de 11 % des licenciés entre 2017 et 2019 soit 59 000 licences perdues et ceci avant la crise sanitaire ! Le pic de 2017 correspond à la fin de la décennie glorieuse 2008 -2017 : les équipes de France ont bien joué leur rôle de moteur mais que fait-on lorsque ce moteur se grippe : le développement de la Fédération ne peut être exclusivement lié au résultat sportif. Ses fondamentaux doivent être moins aléatoires que la performance sportive. Que s’est-il passé ces trois dernières années ? Outre les résultats des Equipes de France moins excellents, des réformes lourdes ont été menées. Ces réformes dont le sens n’a pas paru évident et dont le rythme a accentué les incompréhensions.


Il nous faut désormais tourner la page. Nous reconstruirons le sens de l’action des Comités, nous laisserons aux Ligues le temps d’absorber les changements récents et les compétences récupérées. Nous poserons tous les sujets de débats sur le fonctionnement interne qui doivent l’être, et ensemble, nous construirons la manière dont nous voulons fonctionner, dont nous voulons que les décisions se prennent, pour les clubs, pour les licenciés. Retrouvons le sens originel de ce qu’est une Fédération : elle fédère. Retrouvons le sens de ce qu’est une association : elle associe. Et anticipons les réflexions de nos parlementaires sur la gouvernance et l’éthique au sein des associations et des fédérations. Associons nos clubs à nos travaux. Permettons à nos clubs d’interpeller la Fédération et permettons à nos clubs de choisir leurs représentants fédéraux. C’est le sens de l’histoire. C’est le sens de notre programme. Une Fédération de clubs, au service, avec les Ligues et les Comités, des clubs, chacun là où il peut apporter sa plus-value.

La confiance mutuelle que nous reconstruirons se traduira dès l’AG 2021 par une réforme statutaire qui consacrera les modes de représentations souhaitées par les Comités, les Ligues et les Clubs. Cette réforme sera conduite par le Conseil des Territoires, instance la plus à même de trouver les équilibres qui conviennent aux Comités et aux Ligues. Nous supprimerons le pacte de développement. Pas pour le récupérer au niveau de la Fédération. Pour le rendre intégralement aux Comités et aux Ligues. La confiance dans les Comités et les Ligues n’a pas besoin de mécanisme de ce type pour s’exprimer.


Faire grandir ! Voilà notre objectif. Faire grandir les dirigeants comme nous faisons grandir les pratiquants. Un accompagnement sur mesure, singulier sera mis en place pour tous ceux qui souhaiteront grandir. Des structures plus fortes pour un meilleur accueil de nos licenciés, voilà notre défi, voilà notre objectif et voilà notre héritage au moment des Jeux Olympiques et paralympiques 2024.