L apprentissage et la formation professionnelle

Constat

L’emploi et l’apprentissage sont au cœur du projet de développement de notre programme.


La FFHB s’est appuyée depuis de nombreuses années sur les différents plans d’emplois aidés qui ont permis de démarrer la logique de professionnalisation.


Les ligues et les comités sont devenus avec les clubs et grâce à cette démarche des employeurs actifs.


Néanmoins la dynamique, certes liée à la conjoncture, a tendance à s’essouffler.


Il est important d’y associer les partenaires sociaux du Handball : syndicat de joueurs, syndicat d’entraineurs, Cosmos.


Objectifs

Il est urgent de renforcer :

  • La mise en œuvre d’un parcours de formation certifiant et professionnalisant

  • L’accompagnement des territoires et des clubs à l’emploi et la mise à disposition d’une cellule ressources humaines pilotée par la FFHB. La gestion des agents de développement et des conseillers techniques fédéraux reste un point central dans la mise en œuvre d’un programme de formations continues adaptées et le déroulement de leur carrière.

  • L’apprentissage

  • Les liens entre l’institut fédéral de formation et l’employabilité dans nos structures

Les plans de formation doivent permettre au plus grand nombre l’accès à l’emploi :

  • Afin de mieux professionnaliser et dans toutes ses composantes les projets territoriaux (ligue, comités, clubs)

  • Afin de répondre à la mission de service public confiée par l’Etat à la FFHB


Nos axes stratégiques :

  • Le taux d’employabilité dans nos structures reste à améliorer.

  • La diversité des métiers du Handball doit dépasser le cadre technique et pédagogique, tout en le renforçant et en l’ouvrant à d’autres horizons.

  • La mutualisation entre les partenaires territoriaux (clubs, collectivités, structures omnisports…) reste un outil important de déploiement.

  • La construction de modèles économiques singuliers en fonction de l’environnement va permettre à la fois le développement des emplois et la construction de réels plans de carrière dans les métiers du Handball


Actions

1. L’apprentissage : programme de redéploiement

  • Interroger les clubs :

  • Recenser leurs besoins mais aussi leur capacité d’accueil, dans les conditions requises, d’un apprenti

  • Recenser les qualifications dont ils ont besoin

  • Réaliser un audit du CFA des métiers du Handball et mesurer l’impact de la réforme de la taxe d’apprentissage (baisse des ressources)

  • Travailler avec les territoires la stratégie très centralisée (CFA FFHB et unités de formation apprentissage dans les régions) qui les prive d’une relation privilégiée avec les Conseils régionaux.

A partir de là, préparer un plan de développement du CFA visant à créer une véritable filière de formation - pouvant aller jusqu’à Bac + 5 - au regard des différents métiers dont les clubs ont besoin :

  • Accueil, encadrement et animation des activités proposées aux licenciés

  • Gestion administrative du club

  • Gestion commerciale

  • Métiers de la communication et du digital

  • Management

  • Et de manière transversale, pratique de l’anglais (des modules de formation pourront être dispensés en anglais).

Pour les formations à la gestion et au management, le CFA pourra sous-traiter par convention les enseignements à des écoles et/ou des universités.

  • Profiter du plan de relance de l’Etat pour les contrats signés avant le 21 février 2021. Le montant de l’aide exceptionnelle peut s’élever à 8 000 euros par apprenti de plus de 18 ans. Une aide spécifique est prévue pour les apprentis handicapés.

  • Enfin, aider les clubs qui en ont besoin dans leurs démarches administratives (contrats, aides de l’Etat).


2. Les services civiques

En France, plus de 200 000 jeunes âgés de 16 à 25 ans se sont engagés en Service civique depuis sa création en 2010.


Le secteur du sport et du Handball offre un réservoir considérable de possibilités pour de jeunes volontaires qui souhaitent s’engager et promouvoir les valeurs civiques et citoyennes du sport, qu’il s’agisse de développer des programmes préconisant la pratique d’activité physique et sportive comme vecteur de bonne santé, de lutte contre la sédentarité ou de faire de l’activité sportive un moyen d’intégration pour toutes les catégories de la population exposées à des facteurs d’exclusion.


Dans le cadre de l’héritage des JOP 2024 et en collaboration avec le COJO, nous proposons un plan massif de développement des services civiques.


Les grands événements sportifs, qui ont pour ambition de défendre la dimension sociale et solidaire du sport, s’inscrivent également parfaitement dans cette perspective. Parce qu’ils sont aussi les démonstrateurs de l’excellence du service à la française, ils peuvent également permettre à des jeunes de s’impliquer, afin de prévenir certaines conduites (consommation d’alcool, de drogues…) autour des compétitions, d’organiser des rencontres intergénérationnelles, internationales ou encore de développer des ateliers de découverte de la pratique ou des rencontres interculturelles autour des évènements sportifs…


Le déploiement de ce programme permettra également de défendre et promouvoir la Francophonie en faisant de l’État un acteur important, aux côtés du mouvement sportif, des relations internationales sur le champ du sport et plus particulièrement dans le cadre de la solidarité olympique. C’est pourquoi le Service civique doit aussi être mobilisé afin de faire de l’événement sportif un succès social pour toutes les catégories de population, en renforçant la cohésion, la mixité sociale et en facilitant l’accès et la participation à l’événement à tous les publics.


La FFHB met en place avec l’ensemble de ses territoires un déploiement de services civiques dans le cadre de la mise en œuvre de l’héritage JOP 2024.


3. L’emploi partagé

La FFHB 2020/24 adosse à l’IFFE une cellule dédiée à l’emploi. Cette cellule pilotée par les élus fédéraux, accompagne l’ensemble des structures employeuses dans la totalité de leurs démarches (recrutement, juridique, gestion de carrière, plan de reconversion pour les athlètes, économique…)


La mutualisation, l’échange de bonnes pratiques sont des éléments de bon sens qu’il convient d’ancrer dans nos stratégies.


Cette mutualisation s’inscrit dans la logique d’un accord tripartite entre la FFHB, l’Etat, les collectivités et le secteur privé.


LES FICHES THÉMATIQUES

LES FICHES THÉMATIQUES

Add a short title

Add a short title

Add a short title

LES FICHES THÉMATIQUES

L evolution des ressources federales et de leur allocation

La Maison du Handball

L augmentation des ressources des clubs

La Federation - un centre de ressources et d expertise pour ses affilies

La conduite du changement et de la transformation numerique

La simplification administrative

La formation pour les metiers et les fonctions dont le Handball a besoin hors du terrain

Le mecenat de competences

L evolution de l activite des clubs et des associations - l association - le club en 2024

La dimension citoyenne du Handball

La poursuite de la reforme de l arbitrage

Le Handball en pratique intensive - en competition - professionnel

Clubs Nationaux - un positionnement cle du Handball non professionnel

La mutualisation et la solidarite entre le Handball de haut niveau et les autres Handballs

Favoriser l inclusion des femmes - de la pratique a la prise de responsabilite

Le Handball traditionnel et les pratiques derivees du Handball traditionnel

Le Handball handisport et adapte

Le Handball en milieu scolaire et dans l enseignement superieur

Le Handball dans la diversite des territoires --ultra-marins - insulaires - ruraux - sensibles--

La premiere Federation verte

La transparence et l ethique

L accompagnement des elues et des elus - la gestion des talents - le benevolat

Une relation de confiance mutuelle entre la Federation - les Ligues et les Comités

La repartition des missions des differentes instances - des Comites et des Ligues et un fonctionnement agile

La repartition des pouvoirs et la representativite au sein de la Federation

NOUS SOUTENIR