Consultant en Marketing Sportif
Directeur Associé chez Assur Connect

Pascal Boudsocq

50 ans, 2 enfants. Domicilié à Paris.


Du plus petit niveau départemental à 14 ans au Stade de Vanves, je me retrouve, à 18 ans, à débuter ma première saison en D1 chez les séniors. Je ne sais pas quelle mouche avait piqué Gérard Picard, Président du Paris Asnières, pour me confier le poste de Gardien de but numéro 2. J’ai saisi cette chance pour débuter une carrière de joueur pro de Handball pendant 15 ans dans les clubs de la région parisienne (Saint-Brice, Livry-Gargan, Massy et enfin l’ACBB).


A 33 ans, avec un corps qui couine chaque matin je mets fin à cette période heureuse. 4 mois avant l’arrêt de ma carrière, j’avais entamé le début de ma seconde vie au sein de la régie publicitaire du groupe RTL dans le département opérations spéciales. Au début, tu prends la claque de ta vie. Certains de tes collègues, peu au fait du sport et encore moins du Handball, te demandent de quelle entreprise viens-tu. « Ah non, pas du tout, j’étais joueur de Handball pro, je débute ma reconversion ». Silence. Fin des présentations.


5 ans plus tard, j’ai l’occasion de rejoindre Sportys, régie marketing mandatée pour commercialiser, entre autres, les droits marketing de la LNR et du Stade Français Paris. Je prends la direction de la structure numérique de la régie. Celle-ci est rachetée par ASO (Amaury Sport Organisation). J’y reste moins d’un an pour rejoindre la régie publicitaire du groupe Amaury. Avec les équipes commerciales et marketing, nous déployons énergie et intelligence pour monétiser les audiences de l’équipe.fr et leparisien.fr. La réorganisation me fait monter sur le développement commercial de la marque L’Equipe sur l’ensemble de ses supports. Une marque incroyable mais qui devrait traiter davantage le Handball, n’est-ce pas ?


Lassé des grandes structures, je crée ma société de conseil en marketing sportif et activation des droits avec une forte connotation numérique. Cela m’amène notamment à collaborer pendant 5 saisons avec la LNH, sur la production des contenus éditoriaux sur lnh.fr, et sur les réseaux sociaux de Lidl Starligue, en compagnie de 2 talents avec lesquels nous formions une top team !


L’opportunité des rencontres m’a amené à rejoindre un courtier en assurance spécialisé dans le sport. Parce que je croyais en ce projet risqué, j’ai décidé d’y investir. Me voici donc associé, avec une femme, marathonienne, et experte dans l’assurance. Nous distribuons des solutions de micro-assurances en santé, casse/vol matériel et annulation ticketing pour les pratiquants et les organisateurs. Toute l’expérience est numérique. J’ai développé, avec des gens dévoués et talentueux, 4 sites web en un an, 1 API, et créé une douzaine de comptes social media. 4 collaborateurs nous ont rejoints.


Pourquoi je soutiens Olivier dans sa candidature ?


Parce que je sais l’homme qu’il est puisque nous avons joué 4 saisons ensemble et nous avons toujours gardé la ligne ouverte. Dans le monde très chahuté que nous traversons, avec des enjeux sociétaux qui interfèrent dans le sport, il faut à la tête de notre discipline un homme courageux, agile, qui sait fédérer des compétences pluridisciplinaires, venant de toutes les strates de la société : publique, privée, libérale et sociale. Et puis nous avons les Jeux en 2024. Le dernier match de la carrière d’Olivier, c’était à Pékin, J0 2008, en tant que capitaine. Un jour de Finale, un jour de triomphe.

L' ÉQUIPE

NOUS SOUTENIR