Fonctionnaire d'Etat
Président du Comité de l'Oise
Vice-président de la Ligue des Hauts-de-France

Gregory Belhoste

40 ans, marié, 3 enfants


Né dans les Deux-Sèvres, j’ai passé mon enfance à partir de l’âge de trois ans en Alsace, à Strasbourg. Après un cursus « Sport-étude » dans le Handball, j’ai entrepris d’embrasser une carrière d’officier au sein de la Marine nationale. Après la formation initiale d’ingénieur suivie à l’Ecole navale (29), le cursus de formation pour devenir pilote de l’aviation navale m’a conduit dans des communes aussi diverses que Salon-de-Provence (13), Cognac (16), Bourges (18), Nîmes (30), Lorient (56), Brest (29).


Dans des postes opérationnels puis des postes d’Etat-major, j’ai développé des compétences de management tout autant que technique dans des domaines variés (informatique, gestion de projet, conduite de mission). Après 18 ans au sein du corps des officiers de Marine, j’ai fait évoluer mon engagement au sein de la fonction publique en intégrant le corps des inspecteurs des finances dont les missions consistent à évaluer les politiques publiques et les administrations. Depuis deux ans, j’occupe des fonctions de conseiller technique à la Présidence de la République. Je réside désormais dans la commune de Gouvieux (60).


Fils d’une ancienne championne de France de patinage artistique, neveu d’une tante internationale française de Handball, mon environnement familial m’a très tôt permis de découvrir de nombreux sports. C’est dans le Handball que je me suis toutefois le plus investi. En tant que joueur dans un premier temps (entre les niveaux départementaux au niveau national au gré des possibilités que me laissaient mes activités professionnelles). Puis en tant qu’entraineur (essentiellement tourné vers la formation des jeunes, en suivant pour ce faire toutes les formations fédérales et les formations d’Etat jusqu’au Brevet d’Etat 2e degré). Enfin en tant que dirigeant (administrateur du Comité puis président du Comité et vice-président de Ligue durant la dernière mandature).


Découvrant depuis quatre ans les activités et le fonctionnement de la Fédération, j’y identifie des marges considérables de progrès pour en faire une Fédération qui ne se préoccupe pas que de sa vitrine mais qui rend service à ses licenciés, à ses clubs et à ses associations. Je souhaite ardemment mettre les compétences développées grâce à mes activités professionnelles et au Handball au service de celui-ci, lui rendre tout ce qu’il m’a apporté. Quelle plus belle image pourrions-nous offrir au monde entier dans quatre ans, sur cette scène mondiale que seront les Jeux olympiques et paralympiques de 2024 d’une Fédération moderne, incarnée par un champion olympique ?

L' ÉQUIPE

NOUS SOUTENIR